La dyslexie

Dyslexie et troubles de l’apprentissage

Un enfant dyslexique présente un trouble d’apprentissage de la lecture survenant en dépit d’une intelligence normale, de l’absence de troubles sensoriels ou neurologiques, d’une instruction scolaire adéquate, et d’opportunités socioculturelles suffisantes.

Il s’agit donc bien d’une difficulté d’apprentissage de la lecture qui n’est due ni à un défaut d’intelligence ou à de la paresse, ni à une inaptitude de l’enseignant ou des programmes pédagogiques déficients. L’origine exacte de la dyslexie est inconnue et les tenants de telle ou telle théorie s’affrontent encore.

La dyslexie s’accompagne parfois d’autres troubles d’apprentissage (qui peuvent aussi exister isolément) :

Le traitement proprioceptif joue un rôle important dans le développement harmonieux des perceptions sensorielles chez l’enfant à travers les réflexes archaïques présents dès la naissance.

La présence de certains réflexes archaïques non intégrés chez l’enfant dyslexique est retrouvée dans la plupart des cas.

Cette dysfonction sensorielle est probablement d’origine génétique et l’examen des familles de dyslexiques nous a montré que ce n’est pas probablement pas la dyslexie qui se transmet mais le trouble proprioceptif.

Ce qui différencie les dyslexiques de leurs frères non dyslexiques est la faculté spontanée de ces derniers à réguler leur localisation spatiale sensorielle.

Des semelles de posture qui modifient la perception du sol et des exercices stimulant les réflexes infantiles persistants ainsi que des exercices quotidiens de posture et respiratoires pourront compléter l’accompagnement orthophonique.

L’utilisation d’appareils de stimulation sensorielle de type intercepteur labial ou froggy mouth, combinés au suivi orthophonique aidera également l’enfant à rattraper son retard.