Troubles de l’équilibre

Traitements des troubles de l’équilibre et des vertiges

Les sensations de vertige et de perte d’équilibre peuvent avoir différentes causes.

Ce qu’il faut d’abord savoir, c’est si elles relèvent d’une atteinte du système nerveux central.

Un examen effectué en oto-rhino-laryngologie le démontrera.

Si cet examen est négatif, on pourra rechercher une cause fonctionnelle aux problèmes. Il peut s’agit d’un trouble mineur de l’appareil vestibulaire, situé dans l’oreille interne, ou d’un trouble lié à la posture et appelé syndrome de déficience posturale.

Différentes techniques et, donc, divers appareils sont utilisés pour trouver cette cause fonctionnelle. Ce peut être une plateforme de stabilimètre, pour étudier les déplacements du corps, ou encore un casque doté d’une caméra infrarouge pour étudier les mouvements des yeux. Différents tests sont également faits afin de voir ce qui se passe dans l’oreille interne. Comment traiter ? Il y a trois façons de corriger les problèmes de vertiges.

Nos yeux, nos oreilles, nos pieds, nos muscles et notre peau sont des capteurs qui nous permettent d’avoir conscience de notre situation dans l’espace, ce qui s’appelle la proprioception. Ils font donc partie du système proprioceptif. Si ce système se montre déficient, il devra être réorganisé. Pour y arriver, on trompe en quelque sorte le cerveau grâce à des « leurres » : prismes posturaux ou de stimulation buccale (alphs), semelles de posture, exercices proprioceptifs, etc.

Si le système vestibulaire périphérique est atteint, des kinésiologues spécialisés de la clinique Postura, située sur la Rive-Sud en face de Montréal, enseignent à la personne à développer de nouvelles stratégies pour retrouver l’équilibre. Selon le type de problème observé, ils adaptent leurs procédés : exercices sur plateforme mouvante, (Imoove), cibles optocinétiques, etc. Le programme pour obtenir de bons résultats s’étale sur environ 6 à 12 semaines.

Avec des manœuvres dites libératoires, on arrive à « vidanger » un canal semi-circulaire de l’oreille, puis à remettre à leur place les otolithes, qui sont des concrétions calcaires assurant l’équilibre.